www.zoompoetry.com

Nicole Lessard photography 

Blog

Blog photograhie de Nicole Lessard - Nature, paysage du Québec, architecture,urbaine. macrophotographies, fleurs, papillons ,insectes oiseaux, animalière!

view:  full / summary

Jardin Botanique - la magie des lanternes et Shen Qi

Posted on September 29, 2006 at 1:56 PM Comments comments (14)
Un voyage en Chine
La magie des lanternes accompagn�e par Shen Qi au erhu
photos et texte par: Nicole Lessard



D'une ann�e � l'autre le jardin de Chine du jardin botanique de Montr�al
ne cesse de nous surprendre dans un d�paysement total
 d�s l'automne venu.


Parcourant les jardins en fin d'apr�s-midi, s'attardant � la beaut� du
 jardin
japonais, la brunante venue,  la complainte d'un violon se fait
entendre au loin...
quelques pas et un instant plus tard, d'ann�e en ann�e je
m'y fais  surprendre! 
Un spectacle �blouissant , un autre monde, une f�erie
 de couleurs,  un conte
chinois dont les acteurs illumin�s font danser leur
couleurs et lumi�res sur les
reflets du lac.  Et tout autour, ou que notre
regard  se pose, que des  lanternes
et des yeux �bahis.  Les acclamations
 des visiteurs,  les enfants surpris et cette
atmosph�re si d�paysante..un
 voyage  dans l'Asie d'une �re d�j� lointaine!


Shen Qi, artiste et soliste au erhu, caresse son instrument qui r�sonne, telle
 une
complainte, d'une m�lodie de Shubert ou d'un classique chinois!  Si
vous  n'�tes
pas all� visiter le jardin de Chine, un soir d'automne au jardin
 botanique,  ne
manquez pas ce spectacle!  Les touts petits en sont
 �merveill�s autant
que les grands! Dans la p�nombre on ne rencontre que
 de grands yeux
surpris, �tonn�s, �merveill�s et l'en entend que des adultes
demander aux
petits  d�j� fatigu�s, de bien vouloir rester encore un peu!


L'ehru est un instrument traditionnel chinois datant d'un mill�naire;
c'est en quelque sorte l'�quivalent du violon  mais ne poss�dant que 2
cordes.  Shen Qi est connuu au Qu�bec pour �tre une grande interpr�te
de cet instrument. Concentr�e, toute en �motion, c'est sous la douceur
carressante  de son archet qu'elle nous interpr�te une pi�ce classique
pr�f�r�e dans une saveur orientale nouvelle et bien personnelle! 
D�paysement total et �motions assur�s!
 
Erhu

Un article de Wikip�dia


L�gende

Invent� il y a plus de 1000 ans, le erhu � chinois : 二胡 de 二 er (deux) et 胡 hu (barbare) � est un instrument de musique traditionnel chinois provenant probablement d'Asie centrale ou de Mongolie.  Il existe d'ailleur un instrument mongole tr�s proche, appell� matou (马头, litt�ralement � t�te de cheval �) en chinois.

Il est compos� d'une caisse de r�sonnance en bois et peau de serpent, d'un manche en bois, et de deux  cordes (do et sol). Il existe �galement une version l�g�rement plus grande et plus grave appel�e zhonghu 中胡。 . La table de r�sonance peut aussi �tre faite d'une fine planche de bois et la caisse faite d'une calebasse ajour�e au dos (pour que le son puisse ressortir) ou encore avec une noix de coco. Les mod�les les plus courants ont la plupart du temps la table d'harmonie faite en peau animale qui transmet le son de fa�on plus forte.

Un archet dont la partie frottante est coinc�e entre les cordes, est utilis� pour faire vibrer ces derni�res, comme sur les violons occidentaux. la tension du crin est obtenue soit en en �cartant celui-ci avec les quatre doigts de la main et en prenant appui sur l'extr�mit� de l'archet avec le pouce, soit comme sur les archets modernes avec le m�me syst�me vis-�crou que le archets occidentaux.

Il fait partie des instruments traditionnels utilis�s pour la musique de l'op�ra chinois. R�cemment, durant le XXe si�cle, les styles et les possibilit�s de jeu ont �t� augment�s. Il existe maintenant aussi des morceaux entiers pour erhu seul. On retrouve cet instrument avec diff�rents noms et des variantes de formes (notamment pour la caisse de r�sonance) partout dans le sud de l'asie et ce sont souvent les colonies de marchands chinois qui l'y ont apport�.

On le trouve :

en Chine
au Vi�t Nam (dan nghi au Vi�t Nam)
au Cambodge (tro au Cambodge)
au Laos
en Cor�e
en Thailande
en Indon�sie...


photos Festival des couleurs Quebec fall colors

Posted on September 25, 2006 at 7:43 PM Comments comments (1)
Couleurs festives automnales
Plaisirs de grands et petits!



Il y a de ces moments simples en famille qui illuminent le sourire, sont doux au coeur..ceux qui nous jouent le rire des enfants et restent imprim�s dans notre m�moire..ceux qui font la joie � contempler et immortaliser!

Quelle merveilleuse saison que l'automne du Qu�bec. Une f�erie de couleurs, des heures de jeux d'enfants dans les feuilles, de r�coltes de gros l�gumes d'automne, de d�corations de citrouilles, de pr�paration de conserves pour la froide saison ..Le bruit des feuilles tombantes dans la for�t...l'odeur des cuisines  et le cr�pitement des premiers feux dans le foyer..annoncant d�j� la venue de la saison blanche.

La nature se pare de ses plus belles couleurs  et nous offre son dernier spectacle avant de d'aller dormir..ann�e apr�s ann�e..le m�me recommencement,  la m�me joie..ce fond d'air froid dont nous remplissons nos poumons..et dans le ciel, les m�mes oies qui entamment leur grand voyage vers les contr�es plus chaudes!

Si vous venez visiter le Qu�bec, venez en septembre!

photographie architecture cath�drale Christ-Church Montr�al

Posted on September 16, 2006 at 5:41 PM Comments comments (0)
Architecture n�o-gothique religieuse - Christ Church (suite)
Factures d'orgues






Les 3 naissances de la cath�drale anglicane Christ-Church
par:  Nicole Lessard

En 1789, une �glise appartenant aux J�suites, qui devenait plus tard propri�t� du gouvernement, fut conc�d�e � la communaut� anglicane.  Elle s'appela Christ Churchet situ�e pr�s de l'actuel Palais de Justice,  sur la rue Notre-Dame. 
Cette �glise fut d�truite en 1803 par une des plus grandes incendies qui aient ravag� la ville. Pendant les onze ann�es qui suivent,  gr�ce � une entente, la communaut� se r�unissait � l'�glise presbyterienne St. Gabriel. Ce n'est qu'en 1814 que la construction d'une 2 i�me �glise f�t achev� suivant un long d�lai d'attente

En 1850,  le dioc�se anglican de Montr�al fut fond� et Christ Church devint sa cath�drale. Le 10 d�cembre 1856, elle aussi fut r�duite en cendres. Cette fois-ci un comit� fut d�sign� pour choisir un nouvel emplacement et  �viter le long d�lai suivant le premier incendie. La derni�re cath�drale est donc construite en 1858 et achev�e � la fin de 1959.   Elle a �t� consacr�e le 18 juin 1867.  Cette cath�drale est reconnue pour �tre l'une des plus belle dans son style!

La cath�drale actuelle a �t� construite sur un site appel� alors ''la campagne'' et a donc assist� a la naissance de Montr�al ''quartier des affaires'' et y a m�me pleinement particip� en tant que partenaire du projet de d�veloppement  du site entourant la cath�drale et d'une ville commerciale souterraine prenant naissance sous la cath�drale.  En 1987 la cath�drale est dons le pivot central d'un projet grandiose de d�veloppement d'affaires et commercial. Un grandiose complexe regroupant une tour � bureaux qui la jouxte aujourd'hui et d�veloppement du sous-sol en des kilom�tres de commerces et locaux d'affaire hauts de gamme fut construit en d�s lors et est maintenant . Les c�l�bres ''Promenades de la Cath�drale'',  centre n�vralgique de la ville souteraine un immense fourmili�re d'activit�s! 


En 1816, un orgue, construit par Thomas Elliott, de Londres, a �t� donn� par le roi George III � la "nouvelle" �glise Christ Church alors sise sur la rue Notre-Dame dans le vieux secteur de la ville. Surnomm� "l'orgue du roi",  il fut aussi d�truit, lors de l'incendie.

Wm. Hill and Sons de Londres a construit un nouvel instrument � traction m�canique qui se voulait une reproduction de l'orgue "du roi" et il a �t� plac� dans l'all�e nord du ch�ur. Au cours des 120 ann�es qui suivirent et � plusieurs reprises, l'orgue a �t� agrandi, reconstruit et d�m�nag�: d'abord par Casavant Fr�res  et Hutching (Boston) en 1898, 1899 et 1900; puis par  Hill Norman & Beard en 1950 et encore une fois par Casavant Fr�res en 1960.

En 1979, une d�cision fut prise d'acqu�rir un nouvel instrument � traction m�canique qui soit construit selon les principes utilis�s pour les grandes orgues de tradition protestante du nord de l'Europe. Le contrat a �t� accord� � la firme Karl Wilhelm, sise � Mont Saint-Hilaire, au Qu�bec. (Cet atelier qu'on pourrait qualifier d'artisanal compte actuellement 8 employ�s et leur travail est demeur� du grand art)

Une partie de tuyauterie de l'ancien instrument s'est retrouv�e � l'�glise Grace United de Gananoque en Ontario alors que la console est all�e � une universit� du nord de l'�tat de New York. Tout ce qui reste de l'ancien instrument est le buffet de l'orgue Celestial install� dans la tour sise au dessus du sanctuaire.

L'orgue actuel se compose de quatre divisions manuelles accessibles par trois claviers et une division de p�dale. Il compte 42 jeux et 63 rangs avec un total de 2,778 tuyaux. En 1992, un jeu de Bombarde 32' a �t� ajout� � la division de la p�dale. L'orgue est install� � l'arri�re de la cath�drale sur un jub� sp�cifiquement construit pour recevoir l'instrument.

L'instrument utilise une traction suspendue pour les claviers et une traction m�canique pour les jeux dont les principaux tuyaux sont fabriqu�s de 75% d'�tain. Les tuyaux pour les fl�tes sont faits d'un alliage �tain-plomb. Les notes accentu�es des claviers manuels sont d'�b�ne alors que les notes naturelles sont recouvertes d'os.  Le buffet est construit de ch�ne blanc massif alors que les claires-voies ont �t� sculpt�es dans du butternut.  Hans-�li Metzler de Zurich, en Suisse, a �t� le consultant et a �tabli le devis sonore de l'orgue. L'harmonisation a �t� effectu�e par Jacques L'Italien et Karl Wilhelm.

Lien sugg�r�: Casavant fr�res
                  Jacques Revel

Photo pavillon japonais - jardin botanique de montr�al

Posted on September 10, 2006 at 9:49 PM Comments comments (0)
11 septembre 2006
 Salon de th� et cloche de la paix!


Voici une photographie d'une vue de l'int�rieur du salon de th� du pavillon japonais construit sur le site du Jardin Botanique de Montr�al. en juin 1989.  Ce projet est n�e de l'ouverture aux cultures asiatiques de Monsieur Pierre Bourque , alors directeur du Jardin. Sa passion pour l'asie a permis la pr�cieuse collaboration de pays comme la chine et le Japon pour nous doter de conceptions architecturales traditionnellet et d'am�nagements paysagers tout � fait magnifiques.  Tout pr�s du pavillon est �rig�e la Cloche de la Paix, �difi�e sur le site, en comm�moration du bombardement d'hiroshima, des victimes, et certainement pour sonner l'heure de la paix! (concepteur architecte: M. Hisato Hiraoka  -  concepteur des am�nagements paysagers: Monsieur Ken Nakajima )

Architecture traditionelle et � la fois contemporaine faite de mati�res premi�res, tr�s d�pouill�e et ou la lumi�re et l'espace r�gnent. La qui�tude et le sentiment de paix s'emparent de nous en quelques instants , nous font grandement appr�cier le d�paysement d'une culture de l'instant pr�sent et de l'attention � chaque geste et � l'environnement!!



Voici le lien vers les informations sur le pavillon japonais et une visite virtuelle

moine tib�tain en m�ditation - tibetain monk photo

Posted on September 6, 2006 at 1:06 AM Comments comments (9)

Un instant zen

 Cette photographie a �t� prise en septembre 2002 lors d'une tourn�e de Lama Palding du Monast�re Zongkar Choede exil� en Inde. Lama Palding et les moines �taient en visite � Montr�al pour une tourn�e concernant le monast�re en reconstruction et lors de laquelle les participants ont pu b�n�ficier d'une fin de semaine intensive d'initiations tantriques aux bouddhas (Avalokiteshvera, Tara, Medecine et Sakyamuni) et mandalas de sable.

 Capt� pendant sa m�ditation d'apr�s-midi entre le travail aux mandalas et une entrevue qu'il m'accordait au sujet de l'art et l'intention. Son monast�re est sp�cialis� dans l'art des mandalas, les chants sacr�s et la pr�servation des arts sacr�s bouddhistes. Je ne me souviens pas de ses paroles,  puisqu'il ne parle pas l'anglais, mais je me souviens particuli�rement de la mani�re dont il m'a touch� en quelques instants!

 Cet entretient fut d�terminant pour mon orientation dans la pratique de la photographie.

 Pour en savoir davantage au sujet de l'histoire du monast�re initial construit au 9 i�me si�cle, sa vocation, l'exil des moines pendant l'assaut de la Chine,   voici un lien en anglais qui trace bri�vement un historique et contient quelques photographies des moines � la construction des mandalas:

 Monast�re Zongkar

 


Rss_feed